massacres amincis

Proses et non-proses. Idées qui ne valent rien, et puis des fois.

28 décembre 2010

Ramené mécaniquement à la répétition d'une fracture, redressement de la nuque puisque les yeux se relâchant s'entrouvrent, remis à ce qui pullule prolongé détendu, on coïncide avec le crayonné de son ombre, infiniment rabaissé à soi. Parmi le nombre, une part moindre de la vigilance éparpillée alimente l'illusion de pouvoir partir.


Posté par Ludela à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire