massacres amincis

Proses et non-proses. Idées qui ne valent rien, et puis des fois.

08 novembre 2010

L'équilibre fondé sur l'aplanissement forcené de ce qu'il a vu trembler, torsion brève isolée d'une voûte alors fragmentée, vivante, lui de même parfois, quand certains font gueules d'attendre de l'entendre, un nom dans l'autre, bégayant, s'attire des écartements dans l'échancrure, s'arque à devenir la chape.

Posté par Ludela à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire